Sélectionner une page

Mathéo en reconnaissance au Langtang

Orientation Ouest, ciel magnifique sur le Catray et le décollage de Champfromier

 Népal, Octobre 2021

Avec Tom Lafaille nous sommes partis du 2 au 18 octobre dans la région du Langtang au Népal. Avec les transports cela faisait en réalité 10 jours sur place en action.
Notre objectif était d’explorer le lieu en vu de futurs expéditions notamment sur le Langtang Lirung, un sommet très peu fait de 7200m. Le Langtang est une région où très peu de grimpeurs vont. Malgré la proximité avec Katmandou ( 1 journée de 4×4 et 2 jours de trek ) , les sommets de plus de 6000 m sont très éloignés et relativement technique. On a clairement pas la même accessibilité que dans les Annapurnas et l’Everest par exemple. C’est néanmoins une région parcouru pour le trek, surtout par les népalais.

Notre idée, établir notre camp de base à kyanjin gompa, dernier village habité de la vallée, à 3850m. Puis de là rayonner en faisant des courses à la journée autour du village et descendre des montagnes avec notre parapente.
On avait donc plusieurs problématiques: comprendre la géographie, la topographie du lieu, comprendre l’accès sur ces montagnes, mais surtout comprendre l’aérologie et identifier les créneaux volables.

Dans notre cas nous avons eu beaucoup de chances car il a fait une superbe météo pendant 10 jours avec très peu de vents en altitude. Néanmoins une énorme brise et de gros thermique ne nous laissaient pas beaucoup de choix, on devait voler avant 9h30, après cela aurait été beaucoup trop fort pour notre style de pratique. Les créneaux étaient donc là mais ils étaient courts, on devait aller vite pour revenir aussi vite par les airs.
L’équation était donc posée: nous avions très peu d’infos sur les montagnes, leur difficultés, nous avions un créneau météo super pour grimper et voler mais court, et nous voulions grimper comme chez nous dans les Alpes, c’est à dire à la journée depuis la vallée.
On s’est rendu compte qu’avec une grosse préparation physique au préalable, notamment une grosse capacité à enchainer les efforts aux quotidiens et une acclimatation en amont dans les Alpes sur le Mont-Blanc et à l’aide de chambres hypoxiques c’était possible d’arriver dans un endroit inconnu, grimper des sommets à 5800m, 6000m depuis la vallée à 3800m et descendre en volant. Et cela quasi quotidiennement dans un créneau très court.

Orientation Ouest, ciel magnifique sur le Catray et le décollage de Champfromier
Orientation Ouest, ciel magnifique sur le Catray et le décollage de Champfromier

Au final nous avons grimpé 5 sommets entre 5800 et 6150m, depuis la vallée et volé quotidiennement en 10 jours. Nous pensons que personnes n’a jamais décollé de ces sommets, d’après les locaux et les infos inexistantes sur internet.
Notre sommes très heureux et satisfait de cette aventure, puisque notre philosophie efficacité, légèreté, liberté et partir sur des courtes périodes, de la manière la plus simple possible a été respectée.
On a pu comprendre également le lieu, repéré des sommets, notamment un en particulier le Langtang lirung ( 7200m) qui nous motive particulièrement pour la suite.
Cette manière d’aborder l’Himalaya nous motive aussi tous les deux sur des plus grosses montagnes, c’est à dire des 8000m. Ce qui va être clairement notre objectif avec Tom les années qui arrivent. Grimper des 8000 depuis la vallée sans OX, en one shot et descendre en volant. Avant cette expé nous savions que c’était possible, maintenant nous en sommes persuadés. Avec Tom on a trouvé une envie et une philosophie commune. Clairement le début de beaucoup d’aventures ensemble.

Mathéo, Tom

Mathéo , membre du Team Kortel, vole avec la Kliff II