Kortel Design

Accueil > Partenariat > Fly Around the Planet > Malaysie, Borneo et le Mt KINABALU, 4095 m

Malaysie, Borneo et le Mt KINABALU, 4095 m

Mis à jour le lundi 11 octobre 2010

JPEG - 97.2 ko
Juste avant le deco

Nous avons lancé une idée en l’air et tout a conspiré pour qu’elle se réalise...

L’idée :
Faire l’ascension du Mont KINABALU, 4095m, c’est le plus haut sommet d’Asie du sud est, et redescendre en volant grâce à nos parapentes qu’on adore !!!

A peine arrivés à Borneo, Maria est déjà en contact avec certains pilotes qui volent sur les 2 ou 3 spots identifiés sur Internet
Superbe esprit de leur part, ils se précipitent tous pour nous aider, nous chercher a l’arrêt de bus, nous emmener dans une guest house...
De fil en aiguille nous arrivons jusqu’à Kota Kinabalu, la capitale de Borneo, d’où nous faisons la connaissance de plusieurs pilotes locaux qui vont nous accompagner sur toute la partie logistique et administrative pour faire ce vol exceptionnel depuis le sommet du KINABALU.
Le manager au coeur sur la main de ce projet se fait appeler ’’Captain NINE’’. Lequel s’appuie sur Isham et Amin et d’autres pilotes pour nous faire découvrir les sites de vol de la région pour les entraînements avant le grand vol.
Ensuite nous organisons la logistique des guides et porteurs pour l’ascension pendant que nos amis malaysiens se dépatouillent avec l’administration de notre équivalent de l’aviation civile pour nous obtenir l’autorisation de vol depuis le sommet.
Les dates fixées : le 11 Juillet pour 2 jours d’ascension et vol dans la foulée donc le 12 Juillet.

JPEG - 235.4 ko
ascension

Le jour J arrive, le stress et l’émotion nous gagnent lorsque nous partons de notre hôtel tôt le matin pour faire la première journée de marche. Tout se passe bien, la montée est difficile mais nous rejoignons le refuge à 3300m sans problème.
Nous profitons d’un merveillex coucher de soleil...

JPEG - 34.9 ko
Kinabalu couche de soleil

Le lendemain, ou plutôt quelques heures plus tard..., car nous nous levons à 1h30 du matin pour marcher de nuit à la lampe frontale jusqu’au sommet.
Nous gagnons notre premier vrai sommet à 5h00 du matin, juste avant le lever du soleil.

JPEG - 72.1 ko
Sommet atteint

La montée d’émotion est incontrôlable, des larmes de bonheur coulent sur nos joues gelées par l’altitude et le vent glacial.

Et justement ce vent ne nous rassure pas du tout dans notre projet de décoller très tôt pour éviter les nuages et vent qui doivent normalement se lever plus tard vers 10h00.
Mais aujourd’hui il est deja bien present des 6h00 du matin. Nous attendons jusque 9h00 mais le vent reste trop fort pour décoller. Des guides nous informent que le vent est anormalement fort depuis plus d’une semaine... C’est avec un grand regret que nous commençons la descente, mais tout de même avec une grande fierté d’avoir fait ce sommet.

Bien évidement, l’histoire ne peut pas s’arreter là comme ça. Ce voyage ne nous a pas appris à baisser les bras aussi facilement ! Nous avons trop de mal à accepter cet échec du aux mauvaises conditions météo. Une nouvelle idée commence à germer...
Arrives au refuge à 3300m ou nous avons passe la nuit dernière, nous arrivons à négocier avec les guides et porteurs de rester une nuit de plus.
En revanche, le refuge nous dit qu’il sera complet pour cette nuit par d’autres grimpeurs.On refuse tout simplement de redescendre en prétextant qu’après une chute nous ne pouvons plus descendre et que nous avons besoin d’une nuit de plus pour se remettre.
Une heure plus tard, on nous annonce une annulation et que nous avons 2 lits pour la nuit... MERCI nos anges !!!!!

Bref, rebelotte, la nuit suivante on se relève à 1h30 du matin, re marche vers le sommet et contrairement à la nuit précédente, les conditions sont étrangement calmes. Le vent qui soufflait sur le sommet depuis plus d’une semaine, a décidé de faire une pause juste pour notre arrivee à l’endroit identifié 200m au dessous du sommet pour pouvoir décoller.

JPEG - 229.2 ko
Mt-kinabalu-7

JPEG - 286.8 ko
Mt-kinabalu-3

JPEG - 115.3 ko
Mt-kinabalu-6

Nos anges continuent de nous accompagner pour aller au bout du rêve...

Le stress monte en même temps que le soleil se lève. La fenêtre de décollage se rapproche et nous passons en revue les moindres détails sur notre choix de décollage.

Nous préparons le matériel en gardant un oeil sur cette petite brise qui est encore trop travers gauche pour un décollage optimal.
Et puis le soleil réchauffe suffisamment la plaine, les premiers courants ascendants redressent le vent pour qu’il soit bien en face aux alentours de 7h00 du matin.
Maria est prête, je suis devant elle en radio pour lui donner les dernières indications. On se regarde, le moment de vérité est la, devant nous. Le décollage est un sol de granit qui ne nous permet qu’une seule tentative. Un pas d’élan, la voile monte légèrement de travers, Maria la contrôle comme une pro, se ré-axe face à la pente et en 3 pas l’air la prend en charge pour un décollage tout en douceur. Surpris tous les 2 d’autant de facilite. Encore nos anges qui nous accompagnent... Les grimpeurs qui redescendent du sommet sont là pour voir ce moment d’exception. S’arracher à la pesanteur tout en légèreté. Ils applaudissent, regardent, admirent et contemplent un morceau de toile de 21m carres avec une toute petite femme accrochee au bout s’élever dans les airs. C’est magique.

A mon tour, je me prépare, attend que la brise se remette face pour mon décollage, 3 minutes d’attente dans la position prêt à partir. Mais il n’y a plus de stress. Ce jour là est pour nous.
Plus aucun doute possible sur la certitude de décoller. Ça y est, je m’élève à mon tour, voyant le sol granit anthracite du Mont Kinabalu sous mes pieds. Instant d’exception. 40 minutes de vol sur la face Sud du mont KINABALU, admirant en dessous de moi le chemin que nous avons mis si longtemps à monter.. et si facilement à descendre...

JPEG - 313.5 ko
Mt-kinabalu-9

JPEG - 135.1 ko
En vol

JPEG - 171 ko
vol

7h40 du matin on se pose sur un beau terrain de golf que nous avons choisi comme terrain d’atterrissage. Le rêve est accompli

JPEG - 219.4 ko
attero


JPEG - 162 ko
everything’s fine

NEVER GIVE UP est encore l’enseignement de cette expérience. Ne jamais abandonner, tout en restant dans la zone de sécurité

C’etait un jour avec.
MERCI a...

The show must go on !

Site réalisé avec SPIP | Kortel Design - 1096, avenue André Lasquin 74700 Sallanches France - +33950107327 - info@korteldesign.com