Kortel Design

Accueil > Sellettes > Karma II

Karma II

lundi 23 mai 2011

La Karma II est

PNG - 167.2 ko
karma2

La Karma I était confortable mais le mousse bag de 17cm la rendait trop volumineuse et malaisée à ranger dans un sac standard.
Nous nous sommes donc fixé comme objectif de l’alléger et de la rendre plus compacte, tout en gardant ses caractéristiques de solidité, de confort et de précision de pilotage.

1- Confort :

Le confort d’une sellette passe par la façon dont la masse du pilote est prise en charge par le matériau de la sellette. Il faut que la masse soit répartie au mieux, sans point dur, tant en position droite que inclinée en virage. En effet, un pilote de cross va passer jusqu’à 60% de son temps en thermique, un pilote de site peut quant à lui passer près de 80% de son temps à enrouler. On voit bien que les appuis sont très différents dans ces deux positions et que le confort d’une sellette doit aussi et surtout être jugé en position de virage.

PNG - 99 ko
pression assis-incliné

Le confort doit donc être autant présent sur les appuis latéraux qui se doivent d’être enveloppant, que simplement en position assise. Nous avons donc apporter un soin particulier à la mise en forme de la sellette pour qu’elle épouse au mieux la morphologie du pilote quelle que soit sa position.

Le confort passe également par l’amortissement en roulis et la fonction filtre de la sellette.
Dans ce domaine, il existe deux systèmes, l’ancrage en V (Karma I) et l’ABS.

PNG - 86.8 ko
ABS vs V
  • l’ancrage en V réglable en l’air de type Karma I à l’avantage d’apporter un amortissement très important indépendamment de l’écartement de la ventrale. Il a l’inconvénient d’être très peu progressif, très on/off dans son comportement.
  • l’ABS à l’avantage d’une bonne progressivité, au dépend d’un réglage dépendant de l’écartement de ventrale (on stabilise tout en augmentant le risque de twist) et d’un amortissement finalement assez faible comparé à l’ancrage en V.

Sur la Karma II, nous avons réussit à rendre beaucoup plus progressif l’action de l’ancrage en V. Il en résulte une douceur de fonctionnement, une progressivité dans la conduite du virage qui en améliore grandement le ressenti.

2- Sécurité active

Une autre partie du travail a porté sur la facilité de passage debout-assis après le décollage. L’emplacement de la sangle maitresse (faisant office de pivot pour le passage assis) a donc également été revu ainsi qu’une nouvelle forme de planchette.
En améliorant le passage debout/assis, on évite d’avoir à utiliser les mains pour correctement s’assoir dans la sellette.
Mais tout aussi important, en facilitant le passage assis/debout, en cas d’incident, le pilote aura plus de facilité à se redresser pour amortir le choc avec ses jambes (jambes qui restent la meilleures protection dorsale du parapentiste !)

La poche de secours a également été revue, et permet d’accueillir sans ballotement tout type de secours, moderne ou ancien, compact ou volumineux.

La poignée de secours permet toujours l’ouverture de la poche de secours même en cas de positionnement inversé du pod, mais en plus elle devient accessible de la main gauche, si jamais la main droite venait à être immobilisée pour quelque raison que ce soit (tours de twist bloquant la poignée, emmêlement lors du collision, etc...)

3- Sécurité passive

La Karma II est destinée à être une sellette principale, utilisée de façon intensive.

Pour gagner en encombrement, la solution de l’airbag semblait s’imposer. En revanche, l’airbag simple à l’inconvénient d’être peu ou pas efficace lors de la phase décollage.
Nous avons donc travaillé sur un système d’airbag permanent, la Krash Box. La protection est mise en forme et efficace par une structure de mousse dès sa sortie du sac.

La forme des flancs a été travaillée pour optimiser le rendement de la protection dorsale. En effet, un airbag ne commence à fonctionner que lorsque sa pression interne augmente, ce qui n’arrive que lorsque les flancs se sont arrondis.

crash airbag

Conséquemment, à épaisseur d’airbag équivalente, un airbag au flancs arrondis sera plus efficace qu’un airbag aux flancs droits.
De plus, la Krash Box va, dans une certaine mesure, contribuer à limiter la dérobade latérale de l’airbag en cas de choc non axé verticalement.

La Karma II équipé de sa Krash Box répond donc aux critères de la norme LTF sans avoit à être gonflée. Le gonflage qui intervient par une prise d’air sur le côté n’intervient que dans un second temps, et permet d’améliorer encore les performances.

En revanche, le crash test de la norme a induit quelques dérives pernicieuses ces derniers temps.

Test LTF web

Comme le mannequin tombe droit, on voit sur le marché de plus en plus de protections conçues pour passer la norme, mais ne tenant pas compte du comportement de pilote et de sa sellette lors d’un crash réel. Ces protections se retrouvent donc réduites à leur plus simple expression, placées à l’endroit de l’impact, mais ne protégeant plus du tout le dos du pilote.

Real crash

Nous avons donc choisi de donner un maximum de volume à la protection dorsale de la Karma II en complétant la Krash Box par un volume gonflé dans le dos. La sellette une fois gonflée répond aux critère de la norme LTF même en position couchée sur le dos !

En revanche, l’option du sac-airbag réversible n’a pas été retenue. Celle-ci ne nous semble pas compatible avec un usage intensif de la sellette. En version sac, la protection dorsale s’endommage sous l’effet conjugué des frottements, poussières, UV. De ce fait, il existe un risque de voir l’airbag faire défaut lors d’un véritable crash à cause d’une usure prématurée.

4- Gain de poids

Le gain de poids était aussi au cahier des charges.
Il passe bien entendu par l’abandon du gros mousse bag de 17cm pesant près d’un kilogramme, au profit de la Krash Box.
Mais un gain de poids important a été obtenu suite à l’usage de nouveau matériaux, plus performant mais tout aussi légers :

  • usage de sangle dyneema, trois foix plus légère que la sangle polyester usuelle
  • mousse EVA haute performance à cellules fermées en lieu et place des mousses traditionnelles.
  • meilleure compréhension des zones soumises à contraintes pour une optimisation du placement des différents matériaux, permettant d’alléger certaines parties sans compromette la durabilité globale de la sellette.
Site réalisé avec SPIP | Kortel Design - 1096, avenue André Lasquin 74700 Sallanches France - +33950107327 - info@korteldesign.com